REGLES DE SIMULATION DE BRISE-VENT



1 INTRODUCTION

Voyager en Brise-vent est le rêve de tous les voyageurs. Trois fois plus rapide qu'un humain, une fois et demi plus véloce qu'un ours, seuls des problèmes financiers semblent expliquer sa rareté chez la caste des Marcheurs.
Pourtant, une randonnée en brise-vent peut bien vite se transformer en cauchemar lorsque les vents ou les sols sont contre le conducteur. Gare alors aux accidents et au temps perdu.


2. LES REGLES : CALCULER LE SEUIL

Ces règles ne tiennent pas compte des milieux desquels un brise-vent ne parvient pas à venir à bout (marais, montagne, etc.).
La conduite du brise-vent se décide selon un jet de technique-vent nécessitant de 0 à 6 réussites. Chaque jour de bise-vent exige deux jets. Le seuil se calcule à l'aide de deux jets (avec des dés 4), l'un représentant la puissance du vent, l'autre la  difficulté du terrain. 
Voici les deux tableaux de correspondances:

Puissance du vent
Niveau (SR) Vent
4 3 Violentes bourrasques de vent, tempête
3 2 Vents violents, souvent contradictoires
2 1 Rares vents contraires
1 0 Vent clément, bien orienté

Difficulté du terrain
Niveau (SR) Terrain
4 3 Bourbier emplo de crevasses, cratères ou de boue marécageuse
3 2 Terrain accidenté, peu prévisible
2 1 Sol généralement lisse, garni de quelques fractures
1 0 Terrain plat et lisse

Remarque : pour éviter de se reporter systématiquement au tableau, vous aurez remarqué qu'il est tout à fait possible de calculer le niveau de difficulté simplement en additionnant le résultat des deux dés -2.


3. LES REGLES : EN CAS D'ECHEC

En cas d'échec, on se reportera à la table ci-dessous. Dans tous les cas cependant, le dernier jet de terrain se maintient et seul le vent est à nouveau tiré (en effet, bloqués, les PJ ne changent pas de milieu).

Résultat
5,6 Le PJ parvient à arrêter le brise-vent sans encombre
3,4 Le brise-vent est embourbé, bloqué dans une crevasse et exige d'ête débloqué
1,2 La roue du brise-vent est cassée et exige réparation


Et voilà! Bonne route!